Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Chrétiens relais :

Hervé Bayart - Tél : 06 75 16 76 63

Bruno Claverias - Tél : 09 52 57 44 43

La chapelle Notre-Dame-des-Aviateurs, appelée Notre-Dame-du-Platin jusqu'en 1909, est un sanctuaire catholique

Elle n'est ouverte au culte que durant la saison estivale.

La chapelle Notre-Dame-du-Platin est érigée sur une parcelle privée, en 1904, par l'industriel Joseph Odelin, sa femme le lui ayant demandé.

Ce n'est, au début qu'un simple oratoire mais, néanmoins, servant de lieu de culte aux habitants du quartier du Platin, alors en pleine expansion, M. Odelin décide de l'agrandir. Il n'en conserve que le clocher. Mgr Augouard, évêque du Congo en visite, procède à sa bénédiction, en 1908.

Grâce à la première traversée de la Manche, par Louis Blériot, M. Odelin en fait la patronne des aviateurs, en 1909 : Notre-Dame-des-Aviateurs. L'année suivante, un pilote d'avion la survole et lui lance une couronne de fleurs, puis se pose sur la plage de Royan. C'est le premier des pèlerinages aériens de cette chapelle.

En 1911, l'évêque de la Rochelle donne son autorisation pour que la messe y soit célébrée. S'ensuit la création de la Confrérie de Notre-Dame-du-Platin.

Elle est le cadre de pèlerinages, depuis 1916, qui dureront jusqu'en 1982 (Mgr Fougerat, de Rome), malgré un arrêt pendant la "guerre de 40". Lors du premier d'entre eux, qui réunit, environ, 4 000 militaires et civils, pour célébrer la naissance de la Vierge, début septembre, le curé de Royan fait une célébration inhabituelle : il lie les aviateurs et les marins dans une bénédiction de l'océan et des airs.

Joseph Odelin décède en 1921. En 1927, la chapelle est offerte à l'association diocésaine.

Endommagée en 1945, par les bombardements alliés, elle est reconstruite en 1947. Des restaurations sont effectuées en 1994. Elle est touchée par la tempête Martin et est remise en état par des bénévoles qui créent, en 2005, avec l'aval de l’Évêché et du curé de Royan.

Depuis, la chapelle accueille la commémoration de la mort de l'équipage d'un bombardier qui s'est écrasé non loin de là, en janvier 1945, et la célébration de la naissance de Marie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :